account_circle
Anmelden
menu
person
Premium Avatar
Anmelden
Anmelden
Jessica Pegula
6
6
0
0
0
Aliaksandra Sasnovich
2
2
0
0
0
Tendance des pronostics
100% (63)
0% (0)
Ganz
Peg
Sas
Reduziere
Gewinnschläge
Unerzwungene Fehler
Asse
Doppelfehler
1. Aufschlag in %
% erste Aufschläge gewonnen
Abgewehrte Breakchancen
Punkte als Returnspieler
Gewonnene Break-Points
Punkte gewonnen %
Spiele zu null
Satzpunkte
Matchbälle
Satz 12. Satz3. Satz 4. Satz5. Satz
Peg
Sas
Satz 12. Satz3. Satz 4. Satz5. Satz
Peg
Sas
Satz 12. Satz3. Satz 4. Satz5. Satz
Peg
Sas
Satz 12. Satz3. Satz 4. Satz5. Satz
Peg
Sas
Satz 12. Satz3. Satz 4. Satz5. Satz
Peg
Sas
Ganz
Sas
Peg
Erweitere
Gewonnene Break-Points
Punkte gewonnen %
Satz 12. Satz3. Satz 4. Satz5. Satz
Peg
Sas
Satz 12. Satz3. Satz 4. Satz5. Satz
Peg
Sas
Satz 12. Satz3. Satz 4. Satz5. Satz
Peg
Sas
Satz 12. Satz3. Satz 4. Satz5. Satz
Peg
Sas
Satz 12. Satz3. Satz 4. Satz5. Satz
Peg
Sas
Ganz Satz 12. Satz3. Satz 4. Satz5. Satz
Peg
Sas
Aufschlag
Return
Ganz Satz 12. Satz3. Satz 4. Satz5. Satz
Peg
Sas
Aufschlag
Return
Ganz Satz 12. Satz3. Satz 4. Satz5. Satz
Peg
Sas
Aufschlag
Return
Ganz Satz 12. Satz3. Satz 4. Satz5. Satz
Peg
Sas
Aufschlag
Return
Ganz Satz 12. Satz3. Satz 4. Satz5. Satz
Peg
Sas
Aufschlag
Return
Ganz Satz 12. Satz3. Satz 4. Satz5. Satz
Peg
Sas
Aufschlag
Return
Ganz Satz 12. Satz3. Satz 4. Satz5. Satz
Peg
Sas
Aufschlag
XX
XX
Return
XX
XX
Ganz Satz 12. Satz3. Satz 4. Satz5. Satz
Peg
Sas
Aufschlag
XX
XX
Return
XX
XX
Ganz Satz 12. Satz3. Satz 4. Satz5. Satz
Peg
Sas
Aufschlag
XX
XX
Return
XX
XX
Ganz Satz 12. Satz3. Satz 4. Satz5. Satz
Peg
Sas
Aufschlag
XX
XX
Return
XX
XX
Ganz Satz 12. Satz3. Satz 4. Satz5. Satz
Peg
Sas
Aufschlag
XX
XX
Return
XX
XX
Ganz Satz 12. Satz3. Satz 4. Satz5. Satz
Peg
Sas
Aufschlag
XX
XX
Return
XX
XX
Jessica Pegula
 
Aliaksandra Sasnovich
30
Alter
30
170cm
Größe
174cm
70kg
Gewicht
60kg
5
Rang
117
-
Letze 6 Monate
-27
Dir. Vergl.
3
Alle
0
1
Rasen
0
62 62check
11 Jun 2024
62 76check
18 Jan 2023
64 64check
1 Sep 2022
Neuste Ergebnisse
Letzten Informationen flash
Gaston reste sur terre battue et y obtient un titre ! Alors que le monde du tennis a les yeux rivés sur le gazon, Hugo Gaston a fait un choix différent. Au lieu de tout de suite commencer à jouer sur herbe, il a préféré s’inscrire au Challenger 100 de Lyon qui se joue sur ocre. Tête de série numéro 1 de l’événement, le Toulousain a parfaitement tenu son rang, s’adjugeant le titre ce dimanche. Enchaînant des succès face à Rincon (6-0, 7-6), Tabur (6-2, 6-7, 6-3), Basilashvili (4-6, 6-4, 6-3), Jacquet (7-6, 6-4) et enfin Muller (6-2, 1-6, 6-1), Gaston a pu repartir avec, non seulement, le titre, mais aussi avec un classement amélioré puisqu’il a gagné 13 places à l’ATP (69e cette semaine). Interrogé sur ce joli succès, le joueur de 23 ans n’a pas caché sa joie : “C'était un match décousu. Ça a toujours été des matchs particuliers entre Alex (Muller, son adversaire en finale) et moi. Je suis content de ce scénario et que ça tourne en ma faveur. Dans le deuxième set, je me suis trop excité, je ne jouais plus mon jeu. Ensuite, j'ai su le mettre sous pression. C'était assez étrange, on n'a pas joué notre meilleur tennis en même temps. Ce sont des victoires qui font du bien. Il faut savoir gagner les matchs quand on se sent moins bien.” Revenant sur son style de jeu assez atypique, celui qui avait atteint les huitièmes de finale de Roland-Garros (2020) assume pleinement : “Je fais avec ce que j'ai. Je suis content que ça les rende fous (ses adversaires). Si ça les embête tant mieux, j'espère pouvoir le faire encore longtemps. Quand on fait une amortie et qu'on voit l'adversaire galérer, c'est jouissif, et après, on fait un lob. J'ai toujours aimé ce côté jeu. Pour moi, c'est un jeu.”
Impressionnant, Dimitrov maintient Mannarino dans la crise ! Ce match du premier tour du tournoi du Queen’s s’annonçait un peu comme un duel des contraires. D’un côté du terrain, Adrian Mannarino (21e) affiche un niveau de confiance assez catastrophique (1 victoire en 10 matchs). De l’autre, Grigor Dimitrov vit une saison dorée. Titré à Brisbane puis finaliste à Miami, il arrive sur gazon avec un capital de victoires élevé (28). Ce match avait tout pour être assez déséquilibré et il l’a été. Retrouvant sa meilleure surface, Dimitrov a délivré une partition quasi-parfaite (28 coups gagnants, 4 fautes directes, 11 aces), ne laissant aucune chance à un Mannarino désemparé (6-1, 6-2 en 1h01). Sans pour autant mal jouer, le Français n’a pas réussi à exister subissant la loi de son adversaire (pour la 6e fois en 6 matchs). Qualifié en à peine une heure de jeu, le Bulgare semble confirmer quelque chose que l’on savait déjà un peu : au vu de son niveau de confiance et de ses prédispositions sur gazon, il sera l’un des joueurs à surveiller tout particulièrement lors des prochaines échéances. Alcaraz est prévenu ! Pour Mannarino, le constat commence vraiment à devenir inquiétant et il va devoir se ressaisir au plus vite s’il ne veut pas voir sa carrière s’écrouler. En huitième de finale, Dimitrov affrontera le vainqueur du match entre Korda (23e) et Khachanov (22e).
De Minaur, Draper, Korda, Berrettini, Darderi, Gaston - Encore du changement au classement ATP ! Les tournois de Stuttgart et Bois-le-Duc (ATP 250) ont engendré plusieurs évolutions importantes au classement ATP publié ce lundi. Si le trio de tête est inchangé puisque c’est toujours Jannik Sinner (1er), Carlos Alcaraz (2e) et Novak Djokovic (3e) qui dominent, plusieurs changements notables sont à mentionner. Au sein du top 10, on notera la belle progression d’Alex De Minaur, sacré à Bois-le-Duc cette semaine, qui atteint son meilleur classement en carrière : il est 7e (+2 places). Par effet de dominos, Ruud et Hurkacz perdent de leur côté une place chacun (8e et 9e). Dans le reste du classement, d'autres joueurs progressent. Ainsi, Sebastian Korda, finaliste aux Pays-Bas, se rapproche du top 20 mondial puisqu’il pointe au 23e rang mondial (+3 places). De son côté, Jack Draper, sacré pour la première fois de sa carrière à Stuttgart, toque à la porte du top 30 mondial. En effet, il est désormais 31e (+9 places). Également, la belle progression de Matteo Berrettini est à noter. De retour à la compétition cette semaine, l’Italien, bien que battu en finale du tournoi de Stuttgart, fait un sacré bon au classement pour se retrouver au 65e rang mondial (+30 places). Enfin, le circuit secondaire a lui aussi impacter le classement ATP cette semaine. Ainsi, Luciano Darderi, sacré du côté du Challenger de Pérouse, continue son éclosion pour atteindre son meilleur classement en carrière, le voilà 34e (+7 places). On notera la progression d’Hugo Gaston, titré au Challenger de Lyon qui remonte à la 69e place (+13). Côté français, pas de gros changement dans la hiérarchie puisque c’est toujours Ugo Humbert, solidement ancré dans le top 20, qui domine (16e). En plus de la progression de Gaston, il faut forcément mentionner le gros recul d’Arthur Cazaux qui se retrouve désormais 90e mondial (-15 places).
Peu de changement au classement WTA cette semaine Les tournois WTA de la semaine n’ont pas beaucoup impacté le classement féminin publié ce lundi. Ainsi, aucune évolution n'est à noter au sein du top 10 mondial. Un classement toujours très largement dominé par Iga Swiatek qui devance très largement ses poursuivantes (avec près de 4 000 points d’avance), à savoir Coco Gauff (2e) et Aryna Sabalenka (3e). Les seuls vrais changements notables sont ceux qui concernent Karolina Pliskova, finaliste malheureuse à Nottingham, qui pointe à la 42e place mondiale (+8 places) ou encore Diane Parry, demi-finaliste en Angleterre, qui est désormais 53e (+11 places). Côté françaises, Garcia reste assez largement la numéro 1 tricolore (22e) loin devant Burel (43e), Parry (53e), Gracheva (69e) et Dodin (83e).
Insolite - Federer revient sur une scène devenue mythique Retraité depuis 2022, Roger Federer se confie de manière beaucoup plus régulière sur sa carrière et sur sa vie au sens large. Ainsi, dans un entretien auprès de nos confrères d’El Pais, il est revenu sur l’une des scènes les plus mythiques de sa rivalité avec Rafael Nadal.  Souvenez-vous. C’était en 2022. Lors du dernier match professionnel de Federer, à la Laver Cup. À l’issue de ce match de double joué aux côtés de Rafael Nadal (défaite face à Sock et Tiafoe, 4-6, 7-6, 11-9), le Maestro et Rafa avaient l’un comme l’autre fondu en pleurs, réalisant qu’une page était en train de se tourner, définitivement. Revenant sur ce moment, Federer a expliqué avoir conservé une photo encadrée de ce moment chez lui. Il a expliqué ne pas vouloir oublier : “Je l’ai chez moi encadré dans un espace où j’ai quelques images de ma carrière. Je ne veux pas de photos partout, donc je les ai dans une zone précise. Et quand je passe devant, il attire toujours mon attention, car il reflète notre camaraderie, notre amitié et aussi notre rivalité, le tout dans une seule image.  C’est un moment où nous pouvons tous deux réfléchir à tout ce que nous venons de vivre, en nous souvenant de notre carrière et de la chance que nous avons eue d’être joueurs de tennis, d’avoir pu transformer notre hobby en un métier de rêve.” 
Top des commentaires comments
Deswegen immer für die Deutschen tippen
2 thumb_up
Maxi Maxi
Muss das sein?
1 thumb_up
Andre W Andre W
Vielleicht ja alle seine Accounts gebannt😂😂
1 thumb_up
Maxi Maxi
Wo ist eigentlich unser Struff fanboy, der meint immer alles besser zu wissen 😂 Hat schon in Stuttgart gefehlt.
0 thumb_up
Andre W Andre W
Bei dem hochkarätigen Feld noch ne relativ gut Auslosung für Kerber.
0 thumb_up
chrim241 chrim241